Actualités

Suivez nous sur facebook, on poste notre actualité régulièrement :

Si l’inclusion facebook ne fonctionne pas, cliquez ici.

Septembre 2021

Bilan des ateliers en milieu scolaire

Malgré les difficultés engendrées par ce minuscule petit virus, les ateliers menés par Stéphane à l’école élémentaire Boileau de Montrouge ont pu aboutir.

Prévues initialement au mois de mai, les représentations ont eu lieu finalement fin juin. Plus tôt, les conditions sanitaires ne permettaient pas de mettre plusieurs classes dans la même salle et encore moins de faire entrer les parents dans l’école.

C’est un mal pour un bien parce que cela a permis aux enfants de mûrir et de mieux s’approprier leurs rôles au cours de 5 séances supplémentaires.

Chaque spectacle avait un dispositif scénique différent, ce qui a permis aux enfants de toucher du doigt que le théâtre, ce n’est pas nécessairement un public assis en rangs d’oignons dans des fauteuils face à des acteurs sur scène.

En fait, il se trouve que chaque pièce se prêtait à des dispositifs scéniques spécifiques.

« Sparte Accuse » ayant pour lieu d’action la Grèce d’une part et Troie d’autre part, un dispositif bi-frontal a été privilégié, les acteurs étant en quelque sorte au milieu du public qui pouvait ainsi mesurer la distance séparant les deux lieux.

« Qui a tué Charles Perrault » alternant des scènes dans le bureau du détective et des reconstitutions au domicile de Perrault, un dispositif évoquant le « split-screen » sur un écran 16/9 a été adopté. Ainsi, la circulation de l’action d’un lieu à l’autre a pu être fluide et le public a pu se concentrer sur l’action en cours sans être pollué par le lieu non mis en jeu à chaque scène.

Pour « Faute de goût », nous avions envisagé de jouer dans la cantine de l’école pour que les spectateurs se trouvent eux aussi comme au restaurant, mais, restrictions sanitaires obligent, nous avons adopté pour un dispositif plus conventionnel, quoique les clients des restaurants entraient par l’arrière du public qui se trouvait ainsi comme installé en salle.

Au final, les enfants auront joué leur pièce plus que prévu car les parents ne pouvant venir tous ensemble dans la salle de représentation, il a fallu faire deux représentations de chaque spectacle, sans compter celles proposées aux autres classes de l’école.

Tout le monde est tellement content que nous repartons sur un nouveau projet avec les trois mêmes enseignants. Nous vous en dirons plus prochainement.

Juin 2021

Retour aux sources !

Au terme d’une année un peu chaotique, nous avons connu un mois de juin un peu chargé. Ne nous en plaignons pas, cela nous a permis de faire enfin notre travail, à savoir jouer des spectacles devant des enfants.

Forts de notre implantation montrougienne, nous avons été sollicité par le service culturel pour jouer notre dernière création « Rouge Bleu Jaune » dans des écoles maternelles de la ville de Montrouge.

Nous avons donc retroussé nos manches et retrouvé nos automatismes pour créer des boites noires dans des lieux improbables, en l’occurrence cette fois-ci dans des salles de motricité d’écoles.

Et c’est ainsi que nous avons joué dans les écoles maternelles Buffalo, Boileau, Berthelot et Haut-Mesnil, soit 13 représentations.

Le projet était validé depuis le mois de mars, mais nous avons préféré, en accord avec les chefs d’établissements reporter le plus loin possible les représentations dans l’année scolaire. Bien nous en a pris puisque nous avons pu ainsi éviter de prévoir des représentations au moment où le gouvernement avait décidé de fermer les écoles pour ralentir la progression de ce satané petit virus.

Quel plaisir de retrouver du public ! Quelle joie de retourner au contact de nos jeunes spectateurs, toujours aussi prompts à rire ou réagir à ce qui se passe sur la scène.

Pourvu que ça dure et que nous puissions reprendre une saison à peu près normale !

Mars 2021

Des ateliers en milieu scolaire

Depuis le début de l’année 2021, Stéphane, un de nos comédiens mène des ateliers dans plusieurs écoles de Montrouge (ville d’implantation de la compagnie) et Malakoff.

A Malakoff, plusieurs classes de moyenne et grande section de travaillent sur l’opéra pour enfants Boucle d’Or et les trois ours. Ils sont encadrés par un musicien pour la partie chantée et par Stéphane pour les parties contées ainsi que pour le jeu sur les chants et la mise en scène.

Les objectifs de ces ateliers s’articulent autour de la mémorisation et la verbalisation d’un texte (chanté ou conté) et la prise de conscience du schéma corporel pour les tout-petits.

Pour la partie théâtre, ils consistent en petits exercices physique propres à aider à la concentration des enfants et en une restitution d’un texte appris par cœur ainsi que la mise en corps de mouvements illustratifs de l’histoire.

A Montrouge, le lien avec l’école élémentaire Boileau est ancien car Stéphane y a animé de nombreuses interventions depuis quelques années. Il faut dire que ses enfants y ont été scolarisés et que par conséquent il avait été sollicité souvent en tant que parent d’élève.

Cette année, trois enseignants ont souhaité mener un atelier au long cours sur l’interprétation théâtrale de textes contemporains :

Sparte accuse, de Alain Beaudouin qui traite avec humour de la guerre de Troie. L’objectif pour l’enseignant étant de traiter de ce point de l’histoire antique dans le cadre des apprentissages apportés aux enfants.

Qui a tué Charles Perrault ?, de Jean-Pierre Duru est une enquête menée par un détective privé autour de la mort du célèbre conteur. Ici, le projet pédagogique consiste en une appropriation de textes de littérature classique à travers le jeu théâtral.

Faute de goût, de Ann Rocard, raconte les tribulations d’un critique gastronomique dans divers restaurants. Il s’agit ici de travailler autour des jeux de langage. En outre, la présence de nombreux accessoires permet de travailler sur les apprentissages liés aux arts plastiques.

Plus généralement, les objectifs de ces ateliers s’articulent autour de la maitrise de la langue et de la lecture, de la compréhension et la restitution d’un texte écrit, de la citoyenneté et de l’éducation physique.

Ces ateliers ont pour finalité de créer et présenter une pièce de théâtre vers la fin de l’année scolaire. L’intervenant dirige les enfants dans le jeu et met en scène le spectacle. De leur côté, les enseignants veillent à ce que les enfants participent activement au projet, par exemple en apprenant leur texte ou en faisant des propositions de mise en scène et enfin réalisent les accessoires et les décors. Enfin, pour que les enfants perçoivent la globalité du projet, ils sont invités à réfléchir aux costumes qu’ils devront porter lors de la représentation du spectacle.